• « Un avant et un après Saint-Viaud » (discours de Roch Cheraud suite à la votation)

    Écoute, Concertation, Action, Dynamisme…. C’est la feuille de route que nous ont donné les habitants de Saint-Viaud en mars dernier pour tenir les destinées de notre petite commune du Pays de Retz.

    C’est dans cet esprit que j’ai accepté, après accord majoritaire du bureau municipal, d’accepter cette votation sur notre commune.

    Il y aura donc un avant et un après Saint-Viaud.

    Cette votation, la première d’une longue liste était une première. Jamais encore en France, une telle votation n’avait été faîte à l’échelle d’une commune en grandeur nature.

    Nous sommes très fiers que le collectif Dibab ait accepté d’avoir choisi Saint-Viaud pour cette première historique.

    J’ai rencontré de jeunes militantes et militants passionnés et passionnants qui ont su convaincre une grande partie de mes concitoyens de se déplacer en nombre pour ce scrutin pourtant sans caractère officiel.

    Je les remercie donc pour leur grande implication.

    Continuez sur cette voie… elle seule vous amènera sur les chemins de la reconnaissance.

    On ne peut forcer les gens à aller contre leur destin. L’histoire est inéluctable.

    Ne sombrez pas aux sons des sirènes de la violence et de la radicalisation.

    Le débat démocratique en ressort grandi et nous fait progresser vers un monde meilleur.

    Il est aussi un message envoyé aux élus. Le lien avec ses mandants doit être permanent. Le mandat n’appartient pas à l’élu, il a été remis par l’électeur et cet élu doit vérifier jour après jour qu’il est bien en phase avec ses électeurs.

    Il me semble que dans cette histoire de la délimitation territoriale, cette phase n’a pas été remplie correctement. Il n’est pas trop tard pour nos parlementaires de se ressaisir.

    Cette question dépasse les clivages politiques traditionnels. J’ai reçu pour cette votation, les encouragements du député de Loudéac, Marc Le Fur élu UMP des Côtes d’Armor et celui du député de Ploërmel, Paul Molac, élu divers gauche apparenté UDB du Morbihan.

    J’espère que ce message envoyé par les électeurs de Saint-Viaud va redonner un second souffle à cette question du rattachement du Pays de Retz à la Bretagne. Un Pays de Retz breton comme il l’a été de 851 lors du traité d’Angers jusqu’en 1941 !

    Quand le citoyen est passif, c’est la démocratie qui tombe malade. » a dit le philosophe Alexis de Tocqueville.

    Saint-Viaud a montré qu’il avait des habitants en bonne santé.

    Roch CHERAUD, maire de Saint-Viaud

    Votation citoyenne de Saint-Viaud, le 30 novembre 2014