• Une votation pour réunir la Bretagne (Ouest-France)

    SOURCE : Ouest-France – 15/11/2014

    Avec « DIBAB », les citoyens bretons peuvent s’exprimer à travers les urnes. C’est la principale revendication de l’association.

    Créer le débat et vivifier la démocratie : voilà les objectifs principaux du collectif « DIBAB — DÉCIDEZ LA BRETAGNE », qui signifie « choisir » en breton. L’association milite pour la consultation citoyenne, ou votation. « Notre plate-forme est un outil pour les citoyens. Ainsi, nous voulons redonner la parole aux Bretons, pour qu’ils puissent s’exprimer librement », explique Guillaume Le Pape, membre de « DIBAB » à Quimper. « Une telle procédure de vote permettra d’envoyer un signe fort aux élus locaux, régionaux, voire même nationaux. »

    Un grand nombre de communes

    « Nous souhaitons voir naître des votations dans le plus grand nombre de communes bretonnes », précise Ewan Thébaud, autre militant de l’association bretonne. Une première votation devrait être organisée le 30 novembre, à Saint-Viaud, dans le Pays de Retz (en Loire-Atlantique). Elle pourrait ouvrir la voie à une première vague de consultation dans les cinq départements, au mois de février prochain.

    Lors de la votation, deux questions seront posées : « Voulez-vous la réunification de la Bretagne ? » Et « Faut-il créer une assemblée bretonne ? »

    Le collectif breton espère également créer des comités locaux sur l’ensemble du territoire « pour avoir des moyens techniques et juridiques propres », explique Guillaume Le Pape.

    Une erreur s’est glissée dans l’article Une votation pour réunir la Bretagne : les deux questions posées simultanément lors de la votation, par le biais de deux bulletins OUI/NON/SANS AVIS, seront exprimées en ces termes « Êtes-vous pour la création d’une nouvelle région Bretagne intégrant la Loire-Atlantique et les quatre autres départements bretons ? » et « Si oui, êtes-vous pour la fusion des conseils départementaux et du conseil régional au sein d’une Assemblée de Bretagne ? ». En savoir plus.

    Plus de renseignements au 06 67 03 38 16 ou sur dibab.bzh.